Méthode de création

Création artisanale d'une céramique

Découvrez la méthode du tournage d'une pièce en porcelaine.
Entièrement fait-main.

Tout d'abord il y a quelques dessins, pour établir une collection ou rechercher une forme ou un motif...

Définir un poids de terre en fonction de l’objet à réaliser.

Battre la terre : je la travaille avec un geste particulier durant quelques minutes pour chasser les bulles d’air et l'assouplir.

 

ETAPE 1 : TOURNAGE

Au centre de mon tour en rotation, je fixe la balle de terre, c'est le centrage...
La boule de terre prend petit à petit sa forme d'objet, c’est le résultat de la pression de mes mains et des mouvements que j’exerce sur la terre, qui est en rotation sur mon tour. À la fin de cette étape la forme extérieure et intérieure est réalisée mais pas encore le dessous.

Séchage

ÉTAPE 2 : TOURNASSAGE

Le lendemain, une fois la terre raffermie, je vais pouvoir retourner la pièce, l’à repositionner sur mon tour pour travailler le pied de l’objet et effectuer les finitions, non plus avec les mains, mais avec l’aide d’outils pour sculpter, enlever de la matière ou lisser la surface, toujours sur le tour en rotation. À la fin de cette étape la forme est terminée.

Séchage

ÉTAPE 3 : DÉCOR

Une fois les pièces quasiment sèches mais encore crues, je dessine ou peint à la main les décors, parfois après la première cuisson lorsque je dessine avec un crayon céramique.
Je fabrique certaines de mes couleurs les engobes : porcelaine liquide où j’ajoute des oxydes naturels ou des colorants pour teinter la terre.
L’engobe s’applique en plusieurs couches au pinceau ou par trempage. Après le décor vient l’étape du séchage complet de la terre, le temps de séchage varie selon la saison !

Une fois que j’ai une série de pièces tout à fait sèches...

ÉTAPE 4 : PREMIÈRE CUISSON

Je fais ma première cuisson à 980 degrés, les cuissons se déroulent pratiquement sur 24h, le four monte lentement en température et redescend lentement aussi.
On a à cette étape un dégourdi, un tesson de céramique cuit mais encore poreux.

 

ÉTAPE 5 : DEUXIÈME CUISSON

L’émaillage s’effectue après la première cuisson. Je trempe mes pièces dans mon bain d’émail liquide.
Celui-ci va vitrifier lors de la deuxième cuisson, qui montera jusqu’à 1260 degrés, et donner la finition brillante, satinée ou mat. L’objet est terminé, les décors étant sous l’émail, il ne s’abimeront pas et peuvent passer au lave-vaisselle et au micro-ondes !

 
Sur les bijoux ou les objets où il y a de l’or véritable, celui-ci sous forme liquide est posé au pinceau sur l’émail et cuit à nouveau à 980 degrés...